Followers

Google+ Followers

Labels

Tuesday, March 31, 2015

Français -- Conscience Cosmique, le 28 mars 2015 LE CRASH DE GERMANWINGS



Conscience Cosmique, le 28 mars 2015

LE CRASH DE GERMANWINGS


L’entité appelée Conscience Cosmique est disponible, s’il vous plaît continuez.

Bienvenue, et Merci Conscience, d’être avec nous aujourd’hui pour cette séance publique des membres de Rainbow-Phoenix du 28 mars 2015. Will Berlinghof est la Voix de vos messages, Joan Mills est l’intervieweuse et l’animatrice. La Loi de la Lumière, la Loi de l’Amour, la Loi d’Unité et la Loi de Gratitude ont été invoquées. Y a-t-il un message d’introduction ou un évènement particulier dont vous aimeriez parler dès maintenant ? Merci.

Cette Conscience aimerait effectivement aborder le sujet du crash de l’avion GermanWings qui s’est produit récemment. Comme il y a une question d’un des membres sur ce sujet et que beaucoup d’autres se posent des questions sur les raisons de ce crash, cette Conscience va répondre directement à la question du membre sur ce sujet.

Merci. La question vient de Bojo. Il écrit à propos du crash de Germanwings: “personne ne mentionne les deux avions militaires qui l’ont escorté dans sa descente et qui sont partis après qu’il se soit écrasé. L’avion a été contrôlé à distance, laissant les pilotes impuissants, pour s’écraser dans la montagne, pareil à ceux du 11 septembre qui l’ont été aussi. Boeing a fait enlever ce système mais l’Airbus A320 en est toujours équipé ». Merci de me faire part de vos réflexions à ce sujet.

Il y a effectivement eu des informations récentes indiquant que deux avions militaires étaient d’une certaine façon impliqués dans le crash, en prenant apparemment le contrôle ou du moins, impliqués d’une certaine manière, ce qui semble indiquer que le crash n’est pas exactement ce qu’il semble être. Bien sûr, il n’y a aucune confirmation officielle qu’il y avait eu deux autres avions dans les parages de l’appareil de GermanWings, ou qu’ils aient escorté l’appareil jusqu’au moment de la collision, avant de repartir.


Cette Conscience dit qu’il y a effectivement du vrai dans cette affirmation. Ce fait n’est pas quelque chose qui sera immédiatement admis par les autorités, car l’avouer reviendrait à remettre en cause l’information officielle des explications sur l’écrasement de l’appareil, la faute étant attribuée au copilote allemand. Car étant  déprimé, suicidaire, il avait verrouillé la porte du cockpit au pilote, pris le contrôle de l’appareil ensuite, pour l’écraser dans la montagne.

Voici la version officielle de l’histoire qui a été diffusée. Rien sur le fait, qu’il y avait deux avions, des avions militaires, et cette Conscience déclare en réalité, alors que la rumeur se répand qu’il s’agissait d’avions militaires, cette Conscience voit que ce n’étaient pas du tout des avions militaires, mais plutôt deux appareils utilisés par ceux qui disposent de cette technologie et qui l’utilisent en secret. Des appareils et des vaisseaux similaires ont été utilisés lors d’autres incidents, comme dans le cas de l’appareil de la Malaysian Airlines MH370 qui a disparu il y a un an (en Asie). Ce ne sont pas à proprement parler des avions à réaction opérés par des militaires qui appartiennent à l’armée de l’air d’une nation, mais des engins de technologie très évoluée qui ont déjà été utilisés auparavant.



Mais cette Conscience s’est un peu égarée par rapport au sujet, car elle voulait revenir à l’excuse qui a été diffusée publiquement, et cette Conscience dit ceci : qu’il est plutôt curieux que cette histoire soit sortie moins de 48 heures après le crash, après une fuite dans le New York Times reprise par le Procureur de la république en France, peu de temps après l’accident.

Ceci est sans précédent. Cette Conscience considère comme anormal que la raison d’un crash soit publiée et diffusée si rapidement. Par conséquent, il faut s’interroger « sur la raison, pour que cette histoire ait été publiée aussi vite, en rejetant la faute du crash sur le copilote allemand Lubitz,  en lui attribuant la responsabilité, en affirmant qu’il était dérangé et suicidaire » ? Cela a certainement retenu toute l’attention mondiale, et maintenant tout le monde connaît l’excuse de la « version officielle » que le copilote allemand était suicidaire, qu’il n’aurait jamais dû voler, qu’il avait interrompu sa formation il y a six ans auparavant, ce qui bien sûr devait indiquer que quelque chose n’allait pas psychologiquement chez lui. Cet homme sert de bouc émissaire, Andreas Lubitz, le nom, et prénom n’étant pas clairs, le copilote allemand a été utilisé comme un bouc émissaire, celui qui devait porter la responsabilité de l’accident, afin qu’on n’aille pas faire des recherches plus loin, c’est le copilote allemand qui a provoqué tout cela.

Nombreux sont ceux qui ne se seront pas ouverts à une autre explication éventuelle, car la version officielle qui a été diffusée affirme qu’il en est ainsi. Mais encore une fois, cette Conscience affirme qu’il est sans précédent que la raison du crash ait été annoncée aussi rapidement au public. Lors d’une enquête normale, même s’il y a une hypothèse sur la cause de l’accident, il est inhabituel de rendre cette hypothèse officielle si vite, et de la diffuser publiquement aussi rapidement. Vu sous cet angle, celui de la vitesse avec laquelle une supposition a été rendue officielle, il faut s’interroger : pourquoi en est-il ainsi, pourquoi avoir publié une telle histoire aussi rapidement ?

Cette Conscience dit qu’il s’agit d’un « coup monté » et qu’il est manipulé, comme le sont la plupart des coups montés, pour faire croire que c’est la raison et qu’il n’y a pas besoin d’aller rechercher plus loin, qu’il n’y a pas besoin de se poser d’autres questions. Il est entendu qu’Andreas Lubitz est celui qui a volontairement fait s’écraser l’avion, en emmenant les 149 autres passagers à la mort.

Cet incident implique beaucoup plus qu’il n’y paraît à première vue. Il y a eu bien sûr les histoires sur les 16 écoliers et leurs professeurs, les deux chanteurs d’opéra, les reporters sportifs croates, peu importe d’où ils venaient, différents passagers ont été mis en avant pour la compassion que peut susciter cette tragédie. Mais cette Conscience dit qu’il y avait à bord de cet avion un personnage qui était … cette Conscience choisit ses mots avec soin, qui était important, quelqu’un qui était en possession de certaines informations, quelqu’un qui aurait pu diffuser ces informations qui auraient causé un tort énorme à certaines élites et à certaines nations comme l’Amérique.

Cette personne était la véritable cible. Il n’est pas nouveau que des avions soient détruits dans des crashs pour tuer, assassiner un ou plusieurs passagers, qui peuvent poser problème aux Pouvoirs en place, à une nation comme l’Amérique ou le Royaume-Uni, et il semble qu’on suspectait qu’un passager à bord disposait de certaines informations qui auraient pu être publiées et on peut supposer qu’il était prêt à diffuser ces informations qui pouvaient s’avérer très embarrassantes pour les Pouvoirs en place, pour l’Amérique, pour ses prévisions et ses opérations secrètes. C’est pourquoi il fallait l’éliminer, cette personne dont le nom n’a pas été publié officiellement, car ce n’est pas ce qui a retenu l’attention du public, comme dans le cas des enfants, des 16 écoliers allemands et des chanteurs d’opéra, etc.

Cette Conscience dirait également que lorsque ce genre d’évènement se produit, il y a souvent plusieurs raisons à ce que ce genre de mesure soit prise. Cette Conscience a divulgué, et partagé l’information qu’il y avait à bord au moins une personne qui représentait une menace pour certains officiels, certains des pouvoirs, et qui devait être éliminé, mais il y avait une autre raison de cibler cet avion de ligne allemand, d’une filiale de Lufthansa, de cette compagnie connue sous le nom de GermanWings. Il s’agissait d’un message destiné à la Chancelière Merkel, le chef du gouvernement allemand.



L’Allemagne a récemment envisagé de quitter l’organisation des nations occidentales, le groupe au pouvoir de l’Amérique et du Royaume-Uni, en s’orientant du côté de la Russie. Elle a envisagé de rejoindre la Banque d’Investissement des BRICS qui est en voie de constitution, pour rompre avec l’oligarchie des pouvoirs en place, qui a été aux commandes depuis si longtemps, et pour s’ajuster aux côtés de ces nouvelles nations émergentes, la Russie et la Chine en particulier.

Cette Conscience affirme là, que l’avion de ligne allemand qui s’est écrasé était un coup de semonce tiré en direction de la proue du navire Merkel. Il était destiné à envoyer un message très clair disant : « nous pouvons prendre les commandes, nous pouvons faire s’écraser vos avions, même ceux à bord desquels vous pouvez vous trouver, si vous ne vous conformez pas, si vous ne coopérez pas ». Ce message n’est pas passé inaperçu par Mme Merkel, ni par aucun des dirigeants de l’UE qui envisagent, comme la France, d’établir des liens plus forts avec la Russie et la Chine. Et donc, il s’agit d’un avertissement aux dirigeants de la France et de l’Allemagne, particulièrement de l’Allemagne.

En ce qui concerne l’évènement lui-même, concernant l’accusation que le copilote allemand est l’unique responsable de cet évènement, qu’il était dérangé, qu’il était suicidaire, qu’il envisageait de détruire tout l’appareil pour satisfaire un besoin de mettre fin à sa vie – si l’on y regarde de plus près, c’est vraiment absurde. Cet homme ne présentait aucun signe qu’il était dérangé, suicidaire, et bien sûr, l’impression donnée par les informations des médias, est qu’il se trouvait dans ce genre d’état. Mais s’il en était ainsi, pourquoi l’a-t-on autorisé à voler ? Il y a des indications, bien qu’il faille supposer, parce que les rapports officiels l’affirment, qu’il ne présentait aucun indice, aucune indication quelconque qu’il était dans ce genre d’état psychologique.
Pourtant maintenant beaucoup d’informations sont diffusées qui semblent indiquer qu’il en soit ainsi. On a même rapporté qu’en fouillant sa maison, on aurait trouvé certaines preuves, comme cette lettre qu’il avait écrite, froissée et jetée dans la corbeille à papier. Cette Conscience demande à tous ceux qui entendent ce genre de reportages de ne pas se joindre à la conclusion qui est présentée, simplement parce qu’elle a été diffusée par CNN, ou n’importe quelle autre source d’information ; mais de poser des questions.

Ceci, comme cette Conscience l’a déjà dit, est un coup monté mis en scène. Le but et le dessein des gens au pouvoir, à part envoyer leur message à Merkel, en prenant le contrôle de cet avion d’abord et en le faisant s’écraser ensuite, montrant par là qu’ils pouvaient prendre le contrôle de n’importe quel appareil, est de créer dans l’esprit du public, l’esprit d’un public manipulé, l’impression que lorsque des informations sont fournies par les médias, elles sont fiables à 100 %. Cette Conscience déclare qu’on n’en est pas à 100 %. Il ne s’agit que de la manipulation, de la propagande, il s’agit du contrôle mental de la population par rapport aux informations fournies par les médias, contre une remise en question de ces reportages, en restant neutre, en étant un observateur de ces incidents afin de pouvoir se forger sa propre opinion.

Soyez conscient de ce fait au cours des prochains jours où de nouveaux reportages vont sortir à propos du copilote. Soyez conscient qu’il y a des agendas dissimulés derrière tout cela et, de ne pas juste croire des reportages de la télévision et des journaux parce qu’ils existent et qu’après tout, l’idée « qu’ils » ne nous mentiraient pas, n’est pas suffisante.

Il y a de nombreux incidents de coups montés qui se déroulent actuellement. Il est donc particulièrement important de rester neutre, d’être un observateur, de poser des questions, afin de commencer à percevoir que ce qui est montré, ne soit pas un tissu de foutaises incohérentes, sans aucun sens sur certains plans.

Si on développe cette capacité à poser des questions, en étant neutre et observateur, alors d’autres coups montés, deviendront évidents lorsqu’ils se produiront. Ce coup monté en particulier n’est pas aussi évident parce qu’il ne comporte pas les éléments du terrorisme Djihadiste. Cela semble être un homme seul, malade mental, et bien sûr il y a cet élément choquant qu’un seul homme puisse être responsable du décès de 149 autres, bébés et enfants compris. Cela donne le vertige, cela bouleverse le cœur compatissant de la plupart des êtres humains intrigués qui cherchent des réponses, et cherchent à savoir ce qui s’est passé, et ils sont gavés par une réponse, qui est l’acte d’un individu isolé et dérangé. Il s’agit d’un complot classique des Pouvoirs en Place : celui du tireur solitaire, de l’individu seul qui a mené ce raid, donc pour ne pas creuser davantage, si on accepte qu’il s’agisse de la vérité.


Mais dans ce cas ce n’est pas tout à fait la vérité. Au moment de ces évènements, qui sont présentés comme l’acte insensé d’un seul individu, il y en avait d’autres par ailleurs qui étaient impliqués à prendre des mesures à l’encontre de cet appareil, et à l’encontre du pilote. Cette Conscience a commencé par indiquer qu’il y avait deux appareils, deux vaisseaux qui volaient en escorte de l’avion. Ces derniers disposaient d’une technologie qui a amené le pilote à agir comme il l’a fait. Cette Conscience va le dire très clairement : il s’agissait d’un cas de contrôle mental par la technologie et grâce à cette technologie, lancée à partir des deux appareils qui volaient en tandem avec l’avion de ligne allemand. Cette technologie a été exercée sur le copilote et a servi à le neutraliser, si vous voulez, elle ne l’a pas tué, mais lui a ôté toute sa capacité à réfléchir clairement à l’ordre des choses, en a fait un drone mental, un drone mentalement contrôlé par ceux qui avaient pour intention de provoquer le crash de l’avion, d’éliminer la personne à bord qui posait problème et représentait un danger pour eux, et d’envoyer un signal clair à Mme Merkel et aux autres dirigeants de l’UE de ne pas se mettre au travers du chemin des Pouvoirs en Place et provoquer une réaction dans la conscience collective de l’humanité par rapport à ce genre d’accident, un acte comme celui-ci.

Dans la technologie qui a été utilisée, ce qui s’est passé lorsque le pilote a quitté la cabine de pilotage, le dispositif si vous voulez, qui a transformé le copilote en drone inconscient utilisable, a été activé. Puis le copilote a verrouillé la porte de la cabine. Il n’a pas eu besoin de se lever, il lui a suffi d’appuyer sur le bouton qui a verrouillé la porte de la cabine, afin que le pilote ne puisse pas rentrer dans la cabine, et puis il a entrepris de débloquer le contrôle d’altitude qui maintenait automatiquement l’avion à l’altitude prévue afin d’enclencher la descente, tout en restant dans son siège. Le rapport dit qu’on l’entendait respirer, mais sans commentaire, sans dire un mot. C’est dû au fait, pour ainsi dire, qu’il était sous contrôle, sous contrainte. On lui a ôté toute sa capacité de pensée rationnelle d’un être humain, devenant simplement quelqu’un qui croit qu’il pilote toujours l’avion, sans rien comprendre même si on tapait contre la porte de la cabine et que le pilote criait au travers de la porte, qu’il faisait quoi que ce soit d’erroné. Cette Conscience dit qu’Andreas Lubitz, le copilote allemand, croyait qu’il pilotait correctement l’avion, qu’il n’était pas conscient qu’il avait débloqué le contrôle d’altitude automatique et qu’il avait enclenché le système de descente à un moment inapproprié.

Il était tout simplement inconscient, non-conscient, de ce qu’il avait fait et, dans sa perception de ce qui pourrait être appelé un état hypnotique, il était dans l’illusion et dans la croyance qu’il pilotait correctement l’avion. Il n’a en outre pas entendu le bruit du commandant de bord essayant d’entrer dans la cabine. Il était simplement plongé dans un état de transe hypnotique où il croyait piloter l’avion. Cette Conscience ne perçoit pas qu’il s’agissait d’un acte délibéré du copilote de provoquer le crash de l’avion dans les montagnes, en se tuant ainsi que la totalité des passagers.

Bien sûr, cette Conscience est consciente que ce qu’Elle dit prête à controverse et contredit les preuves qui sont actuellement montrées, quant à la culpabilité de cet individu. C’est au choix de chaque personne de se faire sa propre opinion sur ce qui s’est passé. On peut certes croire les rapports qui ont été rendus publics aussi vite, présentant la culpabilité du copilote très tôt, comme étant la vérité, qu’il n’y aurait aucune raison de la remettre en cause, parce qu’après tout, pourquoi les autorités mentiraient-elles au public ? Il doit en être ainsi comme le dit ce reportage, que l’homme était suicidaire, jugeant ainsi un homme inconnu jusqu’alors, ainsi qu’à tous ceux qui ont écouté ce reportage. 

C’est en cela que réside le danger d’accepter justement les reportages des médias, des annonces émanant des autorités, dont on nous enseigne, dont on enseigne aux humains qu’elles sont honnêtes, et qu’elles ne feraient jamais une chose pareille, qu’elles ne mentiraient jamais à la population. Cependant, récemment, et en raison des nombreux coups montés qui se sont produits depuis le début de l’année 2015, il est évident que beaucoup de mensonges sont proférés, qu’il y a beaucoup de dissimulation et que ce n’est qu’un exemple de plus d’une dissimulation, d’une supercherie et un coup monté. Mais c’est à chaque personne de faire un choix et décider personnellement.

Davantage d’informations seront diffusées dans les divers sites internet au cours des prochains jours et des prochaines semaines. C’est encore une fois la responsabilité de chacun qui s’informe sur le sujet de décider qui dit la vérité, et quelle est la vérité.



Tout ce que cette Conscience peut dire à propos de ce crash aérien et de son explication est qu’on fait porter la responsabilité au bouc émissaire/ le copilote. Cela fait partie des techniques de duperie classiques qui sont destinées à détourner l’attention de la vérité, pour faire croire à l’illusion et dissimuler. Cela a été effectué si souvent par le passé et ce n’est qu’un exemple de plus, un exemple tragique pour ceux qui ont perdu la vie, tragique pour le copilote innocent qu’on a transformé en bouc émissaire qui en porte toute la responsabilité. Et encore une fois, nombreux sont ceux qui ne croiront pas à ce que cette Conscience a dit aujourd’hui, et préféreront croire CNN et les officiels qui proclament la raison de cet accident.

Mais cette Conscience aimerait demander à chacun de se poser une simple question : pourquoi est-ce que ces informations sont sorties très tôt, ce qui contrevient à toute disposition normale sur la constitution des preuves et, de ne pas faire d’annonce publique prématurée ? Regardez les informations qui sont montrées et demandez-vous : à qui profite le crime ? Qui en tire avantage ? Rappelez-vous toujours qu’il y a des gens qui vont profiter de ce genre d’accident, et ce sont normalement ceux qui contrôlent l’accident et les informations relatives à cet accident ou ces évènements ; dont la communication sert de preuve, alors qu’elle ne sert que de dissimulation.

Cet évènement, aussi tragique soit-il, est une dissimulation, un coup monté avec différents motifs sous-jacents autres que ceux que la presse, les médias mettront en avant et il est de ce fait de la responsabilité de celui qui regarde et étudie cette information, d’être neutre, d’être l’observateur, de poser des questions et de vouloir considérer les choses différemment de la manière dont on les lui présente.

Pour le moment, cela conclut la réponse à la question concernant Germanwings, l’avion qui a servi si tragiquement à remplir d’autres objectifs que ceux qui sont avancés, qui sont si éloignés du mode de pensée des personnes normales, de la compréhension du public sur ce sujet, qui pour la plupart pensent inconcevable qu’un appareil de ce genre ait pu être utilisé de cette manière, que 150 personnes aient pu être massacrées de cette manière, uniquement pour favoriser les priorités et les besoins de quelques-uns.

Mais rétrospectivement, n’est-ce pas ainsi que cela se passe toujours ? Il est temps de vous libérer en posant des questions, en étant l’observateur, pour comprendre que ce qui est montré comme la vérité n’est pas toujours la vérité sur une situation et un sujet.

Cette Conscience envoie Ses énergies à ceux qui ont perdu la vie dans ce drame. Elle envoie Ses énergies à tous ceux qui souffrent en raison de cet accident, et Elle envoie Ses énergies à tous ceux qui essaient de comprendre cet évènement, qui ont le sentiment que ce n’est pas ce qu’il paraît, mais qui ne comprennent pas ce qui se passe réellement. Ceci complète la réponse à cette question.


Merci, Conscience. Il y a une observation, il est vraiment triste et pitoyable qu’ils aient besoin de salir la réputation du copilote et du pilote par leurs commentaires dans les infos de CNN et d’autres médias. C’est vraiment triste. Vous savez, leurs familles en ont assez à endurer sans qu’on en rajoute sur ce genre de choses.

Ce n’est pas seulement triste, c’est criminel. Mais c’est aussi la manière dont ils fonctionnent. Avoir un bouc émissaire est une technique habituelle, il doit y avoir quelqu’un à accuser afin que l’attention soit détournée des véritables raisons ou de raisons potentiellement vraies, c’est classique. Les illusionnistes sur scène le font tout le temps, ils dirigent l’attention sur la main gauche pendant que la main droite fait ce qu’il faut pour que le truc fonctionne, pour persuader les esprits des observateurs dans la salle qu’ils suivent l’action de la main gauche alors qu’en fait ils sont juste distraits de ce que fait la main droite.

C’est le déroulement classique et le fondement d’une opération d’un coup monté, des accidents qui sont destinés à induire en erreur et tromper ceux qui ne sont pas honorés ni respectés du tout. Dans ce cas, cette Conscience parle de l’humanité elle-même, des habitants de la planète, qui sont considérés comme des imbéciles, indignes de toute compassion, dévalorisés, et ne servant qu’aux besoins et aux seuls intérêts de ceux qui sont au pouvoir, des élites, de la cabale, de ceux qui sont des archons, qui se sentent les plus importants et que tous les autres ne le sont pas. Ceci inclut les pilotes dont les réputations sont détruites, qui deviennent des boucs émissaires en raison des accusations portées contre eux et contre lesquelles ils ne peuvent pas se défendre. Le copilote ne peut pas se défendre, le monde va penser que c’était un individu dérangé qui a commis des meurtres en série. Mais c’est encore une fois typique de ceux qui se servent de ces évènements et de ces boucs émissaires et leurs victimes pour atteindre leurs propres objectifs et en arriver à leurs propres fins.

Cette Conscience a fourni des informations sur certaines des choses qui ne sont pas comprises, qui ne figurent pas dans les reportages. Il revient à chaque personne de voir clairement comment ceux-ci jouent leur jeu, comment ils peuvent bâtir une réputation pour les démolir, comment ils peuvent prendre des vies, en détruire des centaines, des milliers au fil du temps et cela ne les préoccupe pas le moins du monde. Si c’était le cas, alors évidemment ces évènements ne se produiraient jamais.

Dans leur mode de pensée, les biens meubles, les serfs que représente l’humanité, sont leur propriété, et ils peuvent en faire ce qu’ils veulent. Ils n’ont aucune considération pour le caractère saint et sacré de la vie humaine. Ils considèrent les humains comme du bétail qu’on dirige et qu’on mène à l’abattoir lorsqu’ils le veulent, à utiliser selon leurs souhaits. La destruction de quelques-uns est insignifiante à leurs yeux, tout comme le fait de sacrifier des vies, des milliers de vies, est insignifiant. La seule signification à leurs yeux, est : « est-ce que cela favorise et fait progresser nos agendas ? Est-ce que cela nous donne le loisir de détourner l’attention vers ceci ou cela ? Est-ce que cela envoie un message à ceux à qui ils souhaitent communiquer ? »

Voilà les considérations de ceux qui sont prêts à sacrifier tant de vies, mais ils l’ont fait pendant des milliers et des milliers d’années. Pourquoi la réputation d’un ou deux individus aurait-elle la moindre importance à leurs yeux ?

Cette Conscience demande s’il y a d’autres questions de la part de l’animateur.


Non, les deux questions que j’avais concernaient le contrôle mental et le fait que le pilote est sorti, privé d’accéder au poste de pilotage, comme il a été dit – et je ne suis pas sûre si vous avez répondu à la dernière.

Il y a été répondu en disant que le pilote qui était sorti a effectivement été empêché d’y accéder. Dès que le copilote a été activé et sous l’emprise du contrôle, si vous voulez, une fois hypnotisé, plongé en état de transe, il a verrouillé la cabine et de ce fait exclu le pilote. Il y a un mécanisme dans le cockpit, un bouton qui peut verrouiller la porte du poste de pilotage, qui a été utilisé par cet individu devenant automate, ce copilote en état de transe. Mais il n’était pas conscient qu’il avait été programmé pour le faire ou même qu’il l’ait fait. C’est comme si son esprit était dans une réalité différente de celle qui se déroulait réellement.

Ce n’est pas très différent de l’hypnotiseur sur scène qui peut hypnotiser ses sujets afin qu’ils pensent faire ceci ou voir cela. Les autres qui ne ont pas hypnotisés, comprennent qu’il s’agit simplement d’un ordre qui leur est donné et qu’ils interprètent comme leur réalité, qu’ils peuvent voir ceci, être témoins de cela. Ils peuvent en rire, quand c’est utilisé à des fins de divertissement, mais d’une manière plus obscure et plus sérieuse ; lorsque l’esprit subconscient est hypnotisé, lorsque la technologie, la technologie d’avant garde qui a été utilisée dans ce cas, est activée, l’individu dans cet état de transe, d’hypnose, va croire qu’il fait exactement ce qu’il faut.  

Le copilote pensait qu’il pilotait l’avion normalement et correctement, mais bien sûr les instructions qu’on lui donnait, et qui lui étaient transmises par faisceau grâce à la technologie embarquée à bord des appareils qui volaient en tandem avec l’avion, n’étaient pas verbales. Cela se déroulait dans un état mental profond et en fait Andreas, le copilote, pensait et croyait qu’il pilotait l’avion tout à fait normalement, comme il avait appris à le faire. Par là, cette Conscience doit être tout à fait claire, en disant comme il avait appris à le faire au cours de sa formation au pilotage.

Les instructions qu’il recevait par l’appareil qui volait en tandem, étaient contraires aux instructions de pilotage et à l’entraînement qu’il avait suivi, et c’est seulement parce qu’il était sous cette emprise si vous voulez, qu’il a fait ce qu’il a fait, non en réalisant ou comprenant qu’il le faisait, mais plutôt en croyant qu’il pilotait simplement l’avion en faisant des corrections. Dans son esprit, dans sa conscience, il pilotait correctement l’avion. Le fait qu’il ne pouvait pas entendre le pilote à l’extérieur frapper à la porte de la cabine de pilotage pour entrer, n’était pas de sa faute. Il ne pouvait l’entendre, et il exécutait simplement ce qu’on lui disait de faire. Il ne commettait pas des meurtres en série ; il pilotait simplement l’avion comme il l’avait appris et il pensait que c’était ce qu’il faisait. Le fait qu’il ne faisait pas ce qu’il pensait faire, et au lieu de cela enclenchait la descente de l’avion, il ne le percevait pas, il ne comprenait pas qu’il faisait quelque chose de ce genre.

Exactement. Si jamais ceci est rendu public dans la foulée, il faudra faire des excuses immenses aux deux familles, que ceci n’était finalement pas de leur faute.

Mais qu’en est-il des excuses dues à chaque victime sur ce vol, à bord de l’avion ?


Oui, mais elles seraient incluses bien sûr.

Qu’en est-il des excuses à ceux qui ont été tués récemment à Paris au cours de ce coup monté, ou en Australie ou au Canada, qu’en est-il des victimes du 11 septembre ? Qu’en est-il des victimes de toutes les guerres qui ont eu lieu au profit de quelques-uns et de leurs agendas secrets ?

Evidemment ces familles qui voient à présent leurs proches, être accusés de cette manière, particulièrement le copilote, c’est tragique pour elles, mais c’est ainsi que les pouvoirs ont agi pendant des centaines, même des milliers d’années envers leurs boucs émissaires, leurs victimes, ceux qu’ils ont utilisés des milliers, des millions de fois.

En effet, il est triste que la famille du copilote allemand doive porter le fardeau que leur fils ait pu accomplir un tel acte alors qu’ils savent que leur fils était incapable de faire une chose pareille. Mais ce n’est qu’un exemple de plus sur la manière dont ces pouvoirs utilisent l’humanité, à savoir, comment ils sont prêts à sacrifier des vies pour leurs fins, leurs projets ; pas une, pas plusieurs, pas des centaines mais littéralement des milliers, même des millions, pour atteindre leurs objectifs.

Oui, en effet.


Cette Conscience pourrait continuer sur ce thème, mais Elle sent qu’Elle en a dit plus qu’assez pour le moment et Elle suggère que cette question a été entièrement traitée à présent.


Merci, Conscience. Les informations ont été extrêmement appréciées, et nous permettront de tout remettre en perspective. Merci.

© Rainbow Phoenix –German Crash

Autres sources d’information sur le transport aérien concernant le BEA  web aerobuzz : http://www.aerobuzz.fr/spip.php?article5865&utm_source=newsletter&utm_campaign=nl&utm_medium=email


Traduction Patrick Trautmann rev Isabelle

No comments:

Post a Comment

ESOTERIC



SUBTITLES IN ENGLISH, ESPAÑOL, PORTUGUÊS

Click upon the circle after the small square for captions

PRG







Instructions HERE